L'atelier

Un atelier à Paris

Atelier DOGNIN sac Beaubourg

Aujourd’hui la Maison DOGNIN c’est d’abord un atelier sur les flancs de la colline de Montmartre : au cœur du quartier de la Goutte d’Or, dans le 18e arrondissement de Paris. Nous y créons tous les sacs, les élaborons, puis nous les fabriquons entièrement sur place.

C’est l’accomplissement d’un rêve : réunir à nouveau création et manufacture. De cette façon l’une et l’autre interagissent en permanence. Question de valeurs et aussi pour agrandir le champ du possible, en même temps que la qualité des productions. Une tradition séculaire à Paris, qui a toujours fait merveille dans les métiers d’Art.

Nouvelles formes

opale marivaux

Tout part d’une recherche de nouvelles formes. Notamment en réinterprétant les techniques de moulage de la botterie. Ou comment assembler le cuir, des renforts, la doublure d’une façon qui génère des volumes innovants en 3D. Pour l’ergonomie aussi bien que pour le plaisir formel.

C’est ainsi que dès 2002 le Palais Galliera, musée de la Mode de la ville de Paris, a fait l’acquisition de deux sacs, le MARIVAUX et le VENDÔME, pour le caractère novateur de leurs formes et de leur facture.

Cette recherche formelle nous a conduits à élaborer une maroquinerie selon des principes différents, que l’on peut qualifier d’organique. Chaque pièce est un module avec une consistance particulière, monté avec son renfort et sa doublure. Ensuite nous assemblons les différents modules pour obtenir le volume du sac.

Jardins secrets et travail à la main

Goum_0012_IMG_2959 - Copie - Copie

De cette façon les intérieurs sont conçus avec autant de soin que l’extérieur, comme un véritable jardin secret : optimisation de la contenance des volumes, ouverture du sac, choix et emplacement des poches et compartiments.

Notre savoir-faire requiert beaucoup de travail de préparation à la main dans l’atelier DOGNIN. Pour l’assemblage la plupart des modèles sont cousus à la machine, avec des finitions à la main. Cependant certains modèles sont entièrement cousus à la main parce que leur nature exige ce travail.

Dognin